De la lubricité à la mort