Y a que les nazes qui se prennent la tête, 2e partie