La turbulence du matériel confidentiel