La vie dure pour les machineries